Enquête en français

INTRODUCTION

 

A propos de Mind-covid 

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a décrété l’état de pandémie le 12 mars 2020 en raison de la morbi-mortalité liée au COVID-19 ainsi que sa propagation rapide dans le monde. En raison de cette pandémie, les gouvernements du monde entier ont mis en œuvre des restrictions et des mesures pour limiter la propagation du virus et en réduire la mortalité. En conséquent, de nombreux services essentiels, comme les banques, les centres commerciaux, ainsi que les services médicaux, les gardes d’enfants, les écoles, les sports et les divertissements, ne sont pas disponibles. De nombreux aspects de la vie quotidienne ont été ainsi affectés, générant de la peur, de l’anxiété et de l’incertitude quant à l’avenir. Beaucoup de gens sont dans l’incertitude et s’interrogent : Combien de temps cette crise durera-t-elle ? Quel impact aura-t-elle sur ma vie à long terme Vais-je perdre mon emploi ? Aurai-je un employeur à qui revenir ? Est-ce que les membres de ma famille survivront à cette crise ? et bien d’autres... Le confinement, l‘isolement et l’éloignement social sont des facteurs de risque importants de la santé mentale.  

Dans ce contexte, les soignants du monde entier sont préoccupés par le bien-être mental des femmes enceintes. Pour mieux comprendre la situation actuelle et planifier des moyens efficaces d’aider ces femmes enceintes, nous, un Groupe International de Chercheurs PregMIND, réalisons une enquête auprès de ces femmes sur leur vécu, leurs sentiments et inquiétudes par rapport à la situation actuelle.  

Si vous êtes actuellement enceinte et que vous souhaitez nous aider à mieux comprendre vos inquiétudes et préoccupations concernant la vie quotidienne lors de l’épidémie de COVID, nous vous invitons à remplir cette enquête anonyme. 

Cette étude est le fruit d’une collaboration internationale. Les équipes de recherche ont traduit tous les questionnaires aussi efficacement et rapidement que possible. Malgré tous nos efforts, certaines erreurs peuvent se glisser dans le texte, et nous vous prions de nous en excuser. 

Titre de l’étude internationale :
Facteurs de risque d’anxiété et de dépression chez les femmes enceintes pendant la pandémie du COVID-19. 

Cette étude a été approuvée par le comité d’éthique du Centre de formation médicale postdoctorale (projet n ° (Decision No. 56/PB/2020). 
Si vous avez des questions sur nos recherches, veuillez contacter l’équipe de recherche.

OUR TEAM

 
 Professeur Laurent J SALOMON, MD, PhD

Professeur des Universités – Praticien Hospitalier, Obstétrique – Médecine et Chirurgie Foetales, Maternité – Hôpital Universitaire Necker-Enfants Malades, Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), Université de Paris, 149, rue de Sèvres, 75015, Paris FRANCE; e-mail: laurent.salomon@nck.aphp.fr

Secrétariat: Mme Séverine MARTINOT; severine.martinot@nck.aphp.fr; +33 1 71 39 65 01; +33 1 44 49 40 18 (fax); EHU 7328 PACT, associée à l’Institut Imagine & Plateforme LUMIERE.www.fondation-lumiere.org 

Dr Gihad Chalouhi MD, PhD
American
University of Beirut, Lebanon

Riad El
Solh Street, Beirut, LEBANON


Centre
SFFERe, 11 rue de la Ferme

Boulogne Billancourt, 92100, France

www.SFFERe.com

Email : gihad.chalouhi@gmail.com

OBJECTIFS DE L'ÉTUDE

 

 

 L’objectif principal de l’étude est de comparer les différences dans les scores d’anxiété et de dépression des femmes enceintes entre les pays touchés par la pandémie du COVID-19. L’objectif secondaire est d’évaluer les aspects démographiques, économiques et sociaux affectant ces scores d’anxiété et de dépression maternelles chez les femmes enceintes dans le monde au moment de la pandémie du COVID-19. Enfin, nous pourrons comparer les différences de perception des différents aspects de la pandémie du COVID-19 (éloignement social, restrictions liées à l’accouchement) entre les pays et selon le statut épidémique (nombre de patients infectés, nombre de décès signalés). Les comparaisons seront également effectuées en fonction du statut COVID-19 des participants. 
 

 

SONDAGE

 

 

 Il s’agit d’une enquête anonyme en ligne sur les femmes enceintes vivant dans les pays touchés par la pandémie du COVID19. L’enquête comprend trois sections  
 

1) questions liées à la démographie générale, aux antécédents obstétricaux, de santé pendant la grossesse, aux antécédents de santé mentale, aux facteurs socioéconomiques, ainsi qu’à la perception de la peur, du stress et des restrictions liées à la pandémie du COVID-19.
2)
un questionnaire pour l’évaluation de l’anxiété : General Anxiety Disorder-7 (GAD-7)
3)
un questionnaire pour l’évaluation de la dépression chez les patientes : Patient Health Questionnaire – 9 (PHQ-9). Le recrutement par internet pour la recherche en santé s’est avéré rentable et efficace. À l’heure actuelle, avec la pandémie du COVID-19, les ressources limitées, le confinement et les restrictions sociales, la réalisation d’une étude sur la santé mentale impliquant des femmes enceintes à échelle internationale ne peut être menée en toute sécurité sans impliquer les réseaux sociaux. 

Votre participation à cette enquête se fait sur la base du volontariat. Vous avez le droit de retirer votre participation à tout moment avant la fin de l’enquête. Pour vous retirer de l’étude, quittez simplement la page. Aucune des réponses ne sera collectée sauf si vous cliquez sur le bouton SOUMETTRE à la fin du questionnaire. Cette enquête est totalement anonyme : une fois que vous aurez soumis vos réponses, l’équipe de recherche ne sera pas en mesure d’identifier quelles données vous appartiennent et vos données ne pourront pas être retirées. 

 

En cliquant sur le bouton SOUMETTRE à la fin de l’enquête, vous donnez votre consentement pour participer à l’étude. Vous ne renoncez à aucun de vos droits légaux en consentant à participer à l’étude. 

L’enquête prend environ 10 à 15 minutes. Il vous sera demandé de répondre en ligne à des questions sur la démographie, la situation socioéconomique, vos antécédents médicaux et psychologiques, la grossesse et ses risques ainsi que les aspects spécifiques liés à la pandémie du COVID-19. Vous remplirez aussi deux échelles normalisées GAD-7 et PhQ-9 pour évaluer vos symptômes d’anxiété et de dépression. 

A la fin de cette enquête, vous pouvez également choisir de nous fournir votre nom et vos coordonnées si vous souhaitez participer à de futures études et être informée des résultats de cette étude. Vos données personnelles seront collectées séparément et ne seront pas liées aux informations que vous avez fournies au cours de l’enquête. 

 

Bénéfices :
Cette étude est menée par une équipe internationale de chercheurs. L’objectif est de mieux comprendre les aspects de la santé mentale des femmes enceintes pendant la pandémie du COVID-19. Nous n’avons reçu aucun financement spécifique pour cette étude et ne pouvons donc pas vous offrir aucune compensation. Nous espérons que vos réponses nous permettront d’aider les femmes enceintes pendant cette crise mondiale de santé publique.
 

Risques :
Cette enquête est anonyme et les informations fournies ne peuvent vous être retracées. Votre adresse IP (Internet Protocol) sera collectée par l’outil d’enquête mais l’équipe de recherche n’aura pas accès à ces informations. Il existe un risque théorique minime d’interférence de tiers qui pourraient retracer les informations fournies via votre adresse IP. Afin de minimiser ce risque, cette enquête est hébergée sur le serveur sécurisé de l’hôpital Sainte-Sophie spécialisé en obstétrique et gynécologie. C’est un serveur hyper-sécurisé qui contient toutes les informations sur les patients de l’hôpital.
Certaines questions de l’enquête porteront sur votre situation socioéconomique et sur vos antécédents et vos problèmes actuels de santé mentale. Certaines questions peuvent vous mettre mal à l’aise. Ne vous sentez pas obligée d’y répondre. Vous pouvez ignorer les questions auxquelles vous ne voulez pas répondre ou quitter le sondage et retirer automatiquement votre consentement à participer à l’étude. 

 

Stockage et protection des données :
Votre vie privée et votre confidentialité sont très importantes pour nous et elles seront protégées tout au long de l’étude. Toutes les données électroniques (les réponses que vous fournissez aux questions de l’enquête) seront stockées sur un ordinateur protégé par mot de passe dans une pièce verrouillée du Centre de formation médicale postdoctorale de l’hôpital Sainte-Sophie spécialisé en obstétrique et gynécologie à Varsovie, en Pologne. Les données seront stockées dans cet emplacement pendant 3 ans avant d’être détruites.